Je veux faire un don

Montant personnalisé

Sélectionnez un moyen de paiement
Informations personnelles

Termes

Total du don : €25,00

EDV LIVE 2022
Notre Vietnam

Notre Voyage
du Nord

Du 14 novembre au 9 décembre 2022
Bernard, Odile, Tuan et Jean-Luc

première partie

Nord Vietnam

Mardi 15 novembre

Nous voici de retour au Vietnam, après 3 ans d’absence… L’accueil à notre hotel de prédilection est particulièrement chaleureux, avec quelques changements: l’impressive hotel a été rénové et se nomme maintenant Hanoi Capital Hôtel.

Un petit tour du lac Hoan Kiem ou lac de l’épée restituée …

Le tourisme  refait surface mais de nombreux magasins et restaurants ont fermés durant la pandémie; d’autres ont vu le jour, et .. Il y a même des  kébabs … !! 

La journée se termine par un plat typique du nord: le Cha ca: filets de poisson Lang, qui une fois grillés ae dégustent avec des vermicelles de riz accompagnés  d’herbes aromatiques:  coriandre, basilic, d’aneth, ciboulettes et cacahuètes.

Mercredi 16 novembre

Une bonne nuit de repos et nous voila d’attaque pour débuter notre journée : direction Ké Nghê à environ 50 km au sud de Ha Noi.

Après nous être recueillis sur la tombe de Sr Thérèse Lam – infatigable architecte de l’association – nous visitons le centre pour handicapés de la congrégation.

28 personnes de tous âges demeurent en permanence dans ce centre; 4 sœurs – dont Sr In, médecin traditionnel- s’en occupent. Tout manque …!

PROJET

– Nécessité d’une aide médicaleachat de médicaments, de matériel de rééducation et d’un fauteuil coquille pour une enfant de 9 ans, hypotonique, ne tenant pas debout. Passage d’un médecin consultant 1 fois par trimestre : conseils et adaptation des traitements,

Achat d’un sèche linge, les vêtements restant humides l’hiver et en automne,

– Et à la demande de Sr In, sortie récréative d’une journée en bus pour tous les pensionnaires à une vingtaine de kilomètres du centre.  

Précédent
Suivant

Retour à Ha Noi et visite de Sr Anna, âgée de 93 ans, à la maison mère de la congrégation.

A notre vue, spontanément le français s’impose. Elle regarde avec attention toutes les réalisations dont une vingtaine de constructions d’écoles maternelles avec elle.

Une journée pleine d’émotions….

.
Précédent
Suivant

Jeudi 17 novembre

En route pour Tien HAO, 120 km au sud de Ha Noi dans la province de Nam Binh.

Le terrain prévu pour la construction est un champs de pamplemoussiers de 400m2 environ. Actuellement l’école maternelle compte 27 enfants de 2 et 3 ans et une seule classe .. le couloir sert de réfectoire. La nouvelle école permettra d’accueillir 60 enfants dans 2 grandes salles; et la pièce existante sera transformée en dispensaire..

Les enfants que nous dérangeons durant leur repas font un gentil raffut …

 

Précédent
Suivant

A An Loc, nous pouvons enfin admirer le bâtiment terminé. 

Il s’agit vraiment du plus beau dispensaire construit et équipé par l’association. Un échographe dernier cri a été offert par un prêtre américain et une sœur médecin s’est formée à cette technique et l’utilise régulièrement.

Sr Ha pratique la médecine traditionnelle et gère cette petite communauté, complétée par  une sœur médecin et 2 sœurs infirmières. 

25 à 40 personnes consultent chaque jour. Nous renouvelons notre aide pour l’achat de médicaments.

.
Précédent
Suivant

Le repas, délicieux, se passe dans la bonne humeur; les sœurs ont « emprunté » au curé de la paroisse – en notre honneur – une bouteille de vin originaire des Pouilles.. ! Excellente.

Ensuite direction Bich Tri, 70 km au sud de Ha Noi, dans la province de Ha Nam

L’école maternelle a été détruite et les 150 enfants de 2 à 5 ans, sont répartis en 3 classes dans la maison des sœurs. La nouvelle construction a débuté et accueillera 200 enfants. Six soeurs s’occupent des enfants.

 

Précédent
Suivant

Nous retrouvons avec joie Sr Marie Anh qui est venue nous rendre visite. Elle est responsable d’une communauté à une trentaine de kilomètres . 

.
Précédent
Suivant

Vendredi 18 novembre

Ce matin nous partons avec Sr Saint Jean et Sr Denise de la congrégation de Saint Paul de Chartres à Duy Minh, dans la province de Ha Lam. 

La construction de l’école maternelle a débuté en mai 2019 et a été interrompue par le Covid.  

En septembre, 23 enfants de 18 mois à 4 ans ont fait leur rentrée. Pour le moment un petit nombre d’enfants est accepté par les autorités locales. Les choses se font progressivement.

Le samedi des cours complémentaires sont dispensés à des élèves du primaire qui en expriment le besoin.. et il y  a également des cours de musique.

Nous observons avec amusement le recyclage des pneus … !!

Précédent
Suivant

Après une légère collation, nous continuons notre route vers Khoan Vy, où un programme cantine a été mis en place pour les enfants des classes du cœur. 

 

A notre arrivée, c’est le temps du repas; ils sont 30 enfants à déjeuner tous les jours. Tout d’abord, c’est le calme – moment d’observation – et une certaine discipline règne … tout au moins au début …

.
Précédent
Suivant

Durant la récréation, le contact est établi .. et Tuan a beaucoup de succés ..

Précédent
Suivant

Samedi 19 novembre

Direction Dien Bien Phu en avion – ATR 72 – 55 mn de vol de Ha Noi

Sai que nous n’avions pas vu depuis 3 ans nous attend de pied ferme à l’aéroport

Après un déjeuner somptueux ..( un minimum de 7 plats ) nous rencontrons les jeunes H’Mongs du foyer. Ils sont 29 lycéens; 16 sont en terminale. La majorité vient du district de Nam Po ,          à 150 km de Dien Bien. Le père Joseph Nguyen Ngoc Ngoan les accompagne.

 

Ces jeunes rentrent dans leur famille au moment du Têt – nouvel an vietnamien – et lors des vacances d’été.

Quatre jeunes en terminale cette année, nous parlent avenir; ils sont volontaires et motivés.

L’ association financera des cours complémentaires en matières scientifiques et anglais avant le Bac avec des professeurs du lycée.

Nous leur assurons un accompagnement dans leurs études supérieures.e

 

Précédent
Suivant

Le père nous parle du projet de Muong Nhé, à 200 km au nord de Dien Bien Phu, près de la frontière du Laos; il s’agit de la rénovation du bâtiment existant et de la construction d’un nouveau foyer pour des jeunes filles et garçons du lycée. 

Auparavant ces jeunes venaient au foyer de Dien Bien Phu mais les autorités locales refusent le transfert des nouveaux lycéens de seconde.

Nous devions visiter les districts de Nam Po et Muong Nhé; cette région est interdite aux étrangers.

Le nouveau foyer verrait le jour en juin/septembre  2023 et serait occupé progressivement.

Dimanche 20 novembre

Nous faisons route vers Lai Chau – province du même nom – à  200 km de Dien Bien Phu – 5h 30 de route. Le paysage est magnifique.

Le père Joseph Nguyen Van Thinh nous attend pour déjeuner; Il est arrivé à Lai Chau il y a 4 mois; nous le sentons très motivé et enthousiaste. Le repas se déroule tranquillement; un plat nous rebute franchement: du foie de porc baignant dans du sang frais … nous déclinons poliment !

Précédent
Suivant

Plusieurs projets sont à l’ordre du jour dans un région particulièrement pauvre peuplée par les H’Mongs

– A Nam Pac dans le district de Than Uyen, une maison polyvalente a été construite il y a 4 ans mais jamais terminée du fait des autorités locales. Il est nécessaire de construire cuisine et sanitaires. 

– A Huôi Bac dans le même district, un projet de construction de maison polyvalente va nous être adressé.

_ Un projet médical ciblé sur la santé des femmes et des enfants (type Sapa- cf le site-) nous est également demandé.

Précédent
Suivant

C’est dimanche et le jour du catéchisme; les enfants se précipitent pour nous voir; la glace est rapidement rompue.

Certains se lancent.. et  « what’s your name » et « where do you come from » … fusent 

Les bye bye accompagnent notre départ

Arrivée à Sapa en fin de journée. Nous sommes éberlués devant cette ville métamorphosée en « Las Vegas »  asiatique;  les lumières clignotent dans toutes les rues, le bruit est assourdissant , voitures, taxis électriques et motos créent des embouteillages….

Lundi 21 novembre

Ce matin la ville est plus calme; nous rendons à Ban Phung accompagnés de Sr Tam – infirmière -Elle s’occupe du programme médical – créé en 2013 – et privilégie les villages éloignés. Ce programme est centré sur les femmes et les enfants et en particulier les grossesses.

Nous roulons vers Ban Phung à 40 km de Sapa – plus de 2 heures – La route est étroite, tortueuse, parfois non goudronnée ou en réfection, avec un gentil précipice peu rassurant; les croisements avec les camions ou les voitures sont sportifs, mais notre chauffeur assure …

Dans cette partie montagneuse, il y a 6 mois de soleil et 6 mois de brouillard, et nous vérifions rapidement qu’actuellement le brouillard prime.

Arrivés au village, environ 35 femmes et de nombreux enfants nous attendent. Nous sommes loin de tout.

L’ accouchement se passe  à la maison; soit il n’y a pas de suivi de la grossesse soit une visite est programmée à 2 reprises mais il faut se rendre à Sapa.

Précédent
Suivant

Nous discutons avec plusieurs jeunes femmes H’Mongs ; la première âgée de 38 ans a eu 11 enfants mais 2 sont décédés ; la suivante âgée de 45 ans a 11 enfants – le plus petit a 5 ans – Une jeune femme de 20 ans a 3 enfants et n’a eu aucun suivi pendant ses grossesses. La dernière est âgée de 15 ans, son petit garçon a 8 mois – elle a eu 2 visites durant sa grossesse –

Distribution de médicaments – fer, vitamines, antalgiques … – et de lait en poudre

Retour à Hau Thao où nous rencontrons une ancienne filleule Lo Thi Maï, âgée de 18 ans; elle a eu son Bac en 2022 et travaille maintenant dans la Guest House de son oncle. C’est un peu la mascotte de Sapa; lors de la mise en place des parrainages à Lao Chai  nous avions tourné un film avec elle. (Cf site, rubrique videos) 

Puis nous discutons avec sr Tam et faisons une évaluation des besoins médicaux autour de Sapa; Il y a 10 villages – 3 proches et 7 plus éloignés – Cela représente environ 970 jeunes femmes en âge de procréer. 

Par ailleurs une sœur  médecin et une sœur infirmière viendront 2 ou 3 fois par an pour faire le point et une formation  – hygiène, soins aux bébés, grossesse…-

Sur la route du retour, à Hau Thao,  nous passons voir la famille de Ly A Vang, filleul, et lui apporter un courrier. Il est à l’école et nous rencontrons ses parents. Sa maman, 32 ans, est enceinte de son 6ème enfant; le petit dernier a 9 mois. L’ainée est pensionnaire à Sapa et va au lycée. Ly A Vang est le second. 

Nous terminons la journée au foyer des 54 lycéens de Sapa. EDV participe à la cantine. 

Le bâtiment est somptueux, permet l’accueil des visiteurs – Guest House -,  reçoit les religieux du diocèse, et un étage est réservé au 28 garçons; les filles travaillent, déjeunent et dînent mais dorment dans un autre bâtiment. Nous passons un moment avec eux lors du diner et nous les trouvons détendus et à l’aise.

En 2022 sur 8 bacheliers, 6 continuent des études supérieures à Lao Cai ou Ha Noi.

Précédent
Suivant

Mardi 22 novembre

Aujourd’hui la journée est calme; quelques courses au marche et balade dans la ville. Nous retrouvons les « copine », « achète à moi » des H’Mongs et Dao.

En fin de journée nous rencontrons le père Binh, à Sapa depuis 10 ans,  avec qui nous discutons des besoins de la région; il s’avère que le médical prime pour le moment.

r
r
r
Précédent
Suivant

Mercredi 23 novembre

Arrivés chez Mme Yeu à Pho Rang, à 80 km au sud de Lao Cai, nous sommes accueillis avec un pho.

La rencontre avec père Ha, responsable du foyer, s’annonce tendue. Nous ne comprenons pas qu’il n’y ait que 5 jeunes lycéennes pensionnaires. Lors de la discussion il explique que les jeunes ne supportent pas la discipline du foyer. le dialogue s’installe petit à petit et nous lui demandons de faire en sorte que le foyer redevienne un lieu de soutien et d’épanouissement à la rentrée prochaine.

 A suivre …

r
r
Précédent
Suivant

Jeudi 24 novembre

Nous quittons Pho Rang et reprenons la route pour rencontrer Cuong et sa sœur Trang.

Cuong est séminariste en 4 ème année et effectue un stage à la paroisse de Lap tri dans la ville de Soc Son. Trang, ancienne filleule d’EDV, est venue avec sa fille de 3 ans Trang Lu; Cuong Minh, son fils est à l’école.

Cela fait 4 ans que nous ne sommes pas vus – covid oblige- Les retrouvailles sont chaleureuses et pleines d’amitié… Nous nous rendons compte du chemin parcouru depuis 2008 lors de notre première rencontre à San My Ha.

Et maintenant en route pour Hué !

Précédent
Suivant

Mercredi 23 novembre