Je veux faire un don

Montant personnalisé

Sélectionnez un moyen de paiement
Informations personnelles

Termes

Total du don : €25,00

EDV voyage au Vietnam
DJ's Teeam

A la rencontre

D.J.’s Team

Voyage en terre inconnue :
découverte du grand Ouest du Nord Vietnam.
Du 2 au 11 décembre 2019

Grand Ouest
du Nord Vietnam

Mardi 3 décembre

Les DUAULT et les JOLY se retrouvent autour de Sai et Kham à l’aéroport  Début d’un long périple dans le nord  1ère étape : Bac Ninh 50 km La D.J.’s team (DJT) l’œil clair et éveillé… quitte Noi Bai direction Bac Ninh chez les dominicaines. Nous arrivons au milieu des cris de 350 enfants de maternelle. 

Dans l’après-midi nous visitons St Peter’s House, petit séminaire où Maleaume et Raphael ont donné des cours d’anglais l’été dernier ; le père Joseph aimerait renouveler l’expérience. Cuong y a passé 4 ans et a intégré le grand séminaire de Hanoi en septembre. Trang, sa sœur nous rend visite et nous présente sa petite fille de 4 mois, Trang Thu. Un excellent repas au milieu d’une trentaine de jeunes clôture cette première journée.

Mercredi 4 décembre

Depuis Bac Ninh, direction Bac Kan, à 160 km, plein nord. Rencontre du Père Tinh, Rédemptoriste, en place depuis 10 ans, motivé et très volontaire dans la réalisation de projets pour les Minorités Nung, Tay, Hmong, Dao, qui vivent au pied des montagnes. A notre arrivée, le Père Tinh, en pleine installation d’un mini panneau solaire Made in Japan (qui fera office de spot extérieur), s’interrompt pour nous accueillir avec un grand sourire et autour d’un verre de thé (ce n’était pas encore l’heure de l’alcool de riz !) et nous présenter son projet. Il s’agit de la construction d’un foyer de 200 m2 pour collégiens et lycéens des minorités (une trentaine au départ), en lien avec les dominicaines pour assurer le fonctionnement. Le terrain a été acheté pour les sœurs, il y a deux ans, situé à 4 km de Bac Kan. Plan et budget à venir, Pour notre promenade digestive, Père Tinh nous accompagne à Na Phac, à 40 km de Bac Kan, pour découvrir le chantier d’une gigantesque église qui devrait s’achever en 2020. Deux des donateurs vietnamiens étaient présents, heureux d’échanger quelques mots en français avec Gilles, devenu en quelques minutes « l’ami de cœur ».

Jeudi 5 décembre

Après un léger petit déjeuner (ca phé et yaourt aux fruits frais…) à 7 h nous quittons Bac Ninh pour Cho Dòn, 40 km plus loin. Nous visitons le terrain d’une future maison polyvalente construite par Vietnam espérance. Passage chez les paroissiens en charge de cette action Mr et Mme Son. Un excellent pho nous attend… Puis direction Minh Dan (au-delà de Vinh Tuy) Durant les trajets petite friture, petits pois au lard (anis), framboises, myrtilles de chez Kubli sont hautement appréciés à tout heure du jour ! La construction de Minh Dan est superbe.

Le père Hoan est très investi dans la scolarisation des minorités ethniques. Les villages des Nung, Dao, Tay, Mán, Sań Riu se situent à environ 60 km de l’école. Le foyer accueillera les enfants de primaire et du collège, garçons et filles. Il y a 2 grands dortoirs, 2 salles de sanitaires, une grande cuisine, une salle d’étude.

A été ajoutée une salle de maternelle qui accueillera les enfants Kinh du village. L’agencement prévoit une chambre pour les sœurs en charge de l’animation des lieux. La maternelle doit fonctionner dès le mois d’avril et le foyer dès la rentrée prochaine. Le père Hoan anticipe et a en tête une autre réalisation, un foyer pour une trentaine de lycéens des minorités à Phu Lieu, à 5 kms de Minh Dan. Plans et devis à venir. Nous n’oublierons pas cette visite animée, en présence des paroissiens, avec le suivi en direct du match Vietnam /Thaïlande ; très mal partis, les joueurs vietnamiens, grâce à notre support enthousiaste et, à distance à celui de Tuan (!), ont égalisé 2/2. Pour terminer, excellent repas local et une messe « sur le pouce » ! Le Père Hoan nous accompagne au bac pour passer de l’autre côté de la rivière Lo, et gagner, quelques centaines de mètres plus loin notre modeste auberge de nuit (lits fermes assurés…).

Samedi 7 decembre

A Mai Son. Après une nuit en « mini hotel », direction Song Ma, 120 km de route nécessitant un copieux petit déjeuner. Arrêt en bordure de route auprès d’un marchand ambulant : sandwich à l’omelette aux fines herbes pour les messieurs et boules de riz gluant relevées d’une pincée de viande et oignons séchés et enrobées d’une fine couche de cacahuètes, pour mesdames (typiquement occidental…). Nous sommes en pays Thai, signe distinctif, un petit chignon au sommet du crâne chez les femmes mariées (obligatoire). Et l’astuce est : le casque moto adapté à la coiffure. Imaginez le casque surmonté d’une petite coupole permettant de loger le dit chignon sans l’écraser. Génial, non ?

A 10 km de Song Ma, à quelques encablures du Laos, nous atteignons Co Hay, accueillis par une horde d’enfants dont 2 garçonnets en habit d’enfant de chœur. A peine sorti de voiture avec le ballon, Jean Luc est assailli par une nuée de garçons. Gonflé en quelques secondes, c’était parti pour le foot ! Présence de 24 pensionnaires HMongs, filles et garçons, de l’école élémentaire – Possibilité d’accueillir 40 pensionnaires- leurs villages étant situés dans un rayon de 10 km.

Emploi du temps : lever à 5h15, petit déjeuner 5h30, prière à 5h45, départ à l’école à 6h. Coucher à 22 h, grosse journée pour de si jeunes ! L’école est à 3 km. Le pensionnat, en service depuis ce mois de septembre, a été financé par l’association St François (US). EDV finance l’équipement : lits superposés, tables et chaises, équipement cuisine (réfrigérateur, gros congélateur, machine à laver) ainsi que le système électrique.

A prévoir, un programme cantine. Le Père Hien est dans la région depuis 3 ans, aidé par 2 soeurs Amantes de la Croix du Diocèse de Hung Hoa. Il gère efficacement ce foyer et celui de Pa Kon, a 15 km de Co Hay, que nous allons découvrir dans la foulée.

Ouvert également en septembre 2019, le bâtiment construit par Vietnam Espérance est prévu pour 60 pensionnaires. En ce début d’année scolaire, il accueille 8 filles et 8 garçons de villages HMongs éloignés. L’équipe paroissiale est très impliquée, Madame Den tout particulièrement, qui a fait don du terrain. Comme pour Co Hay, EDV a financé le mobilier et les équipements des dortoirs, cantine, cuisine, plus l’escalier d’accès au 2eme étage. Les ballons (foot et rugby) ont rencontré un égal succès ! Projet Programme cantine Après la traditionnelle photo de famille, départ pour Muong La, à 140 km de là.

A notre arrivée, en fin d’après-midi, nous rencontrons le Père Luc, récemment installé dans la région. A peine sortis du minibus, il nous dévoile ses plans du futur foyer de lycéens. Odile se voit confier un bel exemplaire papier du projet. Il était temps ensuite de faire connaissance avec nos hôtes, une charmante famille de paroissiens, qui nous accueille pour deux nuits dans une somptueuse demeure, suffisamment spacieuse pour héberger l’ensemble du groupe, chauffeur compris. Le propriétaire, entrepreneur de son état, sera l’un des maîtres d’œuvre de la construction du futur bâtiment. Après un copieux dîner arrosé d’un vin chilien, nous regagnons l’église pour une nouvelle messe (laquelle précédait, le lendemain, la bénédiction d’une maison, suivie d’un mémorable dîner sur natte autour d’une fondue). Le jour suivant, repos au programme avant la longue route jusqu’à Hoa Binh. Le père Luc nous avait organisé une passionnante visite du plus grand barrage du sud-est asiatique, le barrage de Son La, pas peu fier de nous montrer la modernité de son pays. Hoa Binh marquait la fin de ce périple … Enfin pas tout à fait…! Sur une excellente suggestion d’Odile et Jean Luc, Sai accepte de revoir 2 anciens programmes.

Mardi 10 décembre

Dong chiem est située à 70 km de Hoa Binh, avec son église perchée sur un piton rocheux, reconnaissable entre toutes. Quelle joie de revoir Sœur In, médecin avec laquelle Hy Hoa et Odile avaient consulté il y a quelques années. Toujours souriante malgré les soucis que lui causèrent une terrible inondation, il y a deux ans, suite à un lâchage d’eau d’un barrage avoisinant.

Pour pouvoir continuer à recevoir les 50 petits du jardin d’enfants, elle a dû refaire faire la toiture du préau, et la rénovation des peintures de l’école. Le dispensaire est quant à lui en piteux état, en raison non seulement de l’inondation mais également d’infiltrations d’eaux de pluie par la terrasse peu étanche.

Projet : Travaux d’assainissement et de rénovation du dispensaire Inondation + infiltration d’eau par la terrasse Devis en attente

Nous sommes passés par Ké Sai, méconnaissable du fait de la végétation ; les petits de maternelle ont entonné plusieurs chansons avant de nous dire au revoir.